Apprenez à vos enfants à exprimer leurs colères !

Découvrez notre audio et un exercice pratique qui peut être utile à votre enfant :

 

 

Ne vous privez pas de la colère. Mais exprimez- la au bon moment, avec la bonne personne et l’intensité juste !

La colère 3

 

 

C’est souvent à ce niveau-là que « ça coince… »  En effet, régulièrement, c’est un trop plein, une accumulation qui s’échappe.

Beaucoup de personnes n’osent pas montrer leur colère, n’osent pas se disputer, n’aiment pas les conflits. Par conséquent, elles accumulent de la colère et encore de la colère et encore de la colère et finalement explosent au « mauvais moment avec la mauvaise personne (c’est-à-dire celle qui n’est pas concernée) et la mauvaise intensité. Cette personne se révèle souvent être le partenaire, un enfant…Une personne proche.

 

 Kant disait : « L’homme veut la concorde mais la nature sait mieux que lui ce qui est bon pour son espèce : elle veut la discorde. »

 

La colère est indispensable.

Et pourtant, très vite, on apprend aux enfants à réprimer leurs colères. Particulièrement les filles, qui se doivent d’être « gentilles, polies et sages. » Et c’est toujours vrai, aujourd’hui. La colère 6

Pourtant, exprimer sa colère est utile ! C’est un moyen de communication. C’est une façon d’exprimer son mécontentement, c’est une sorte d’avertisseur.

C’est une façon de se faire respecter, d’exprimer son authenticité et son identité.

Il suffit d’observer les animaux, un chat par exemple. Avez-vous remarqué comme son volume gonfle ! Il est prêt à bondir. Ses griffes sont sorties, il souffle…Son message est clair…Il n’y a pas intérêt à franchir le périmètre de sécurité. Vous êtes prévenus.

 

Exprimer sa colère est aussi un moyen de ne pas accumuler de la rancœur, de la bile.

Apprenez à bien utiliser l’énergie de la colère et de la transformer en force d’action. Car tout ce qui n’est pas exprimé s’imprime et fait le lit de la maladie.

Enfin, bien utiliser sa colère c’est réellement faire preuve de la maîtrise de soi.

Souvent, lorsqu’on a affaire à une colère injustifiée, la tentation est grande d’y répondre, de se soulager à son tour et parfois même de surenchérir. La meilleure façon de faire est de portant laisser l’autre s’exprimer et de ne pas y donner suite. Celle-ci retombera aussi vite.

 

La colère

 

Apprenez à votre enfant à exprimer ses colères, au bon moment, avec la bonne personne et l’intensité juste. Vous lui apprendrez ainsi à transformer une émotion désagréable en une autre plus agréable et confortable. Vous lui montrez qu’il a plein de ressources en lui et qu’il peut beaucoup pour lui !  

 

 

La colère 7

 

Des outils supplémentaires pour vous accompagner :

* Un livre de référence à parcourir avec votre enfant : La colère 9

 

* Et pour vous, mesdames…Avec le beau Kevin Costner :

La colère 10

 

 

 

 

 

 

 

Merci de bien vouloir faire voyager les articles de ce blog autour de vous.

Avec cœur,signature couleur Françoise Singer