Comment transmettre la confiance à votre enfant ?

Avoir confiance en soi c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités.

 

garcons

 

 

D’après la psychothérapeute Isabelle Filliozat, quatre étapes sont indispensables au développement de la confiance en soi. Elle s’acquiert grâce à une sécurité intérieure, une affirmation des besoins, une acquisition des compétences et une reconnaissance par les autres. Le travail de confiance en soi est un travail d’introspection. Un individu qui se connaît, et qui sait s’accepter aura une confiance en lui plus accrue qu’une personne qui passe son temps à se remettre en question.

La confiance en soi se développe et n’a de cesse d’évoluer au cours de la vie d’un individu. Elle est particulièrement importante au cours des premières années de l’enfant, mais aussi pendant la période de l’adolescence. La famille et les parents jouent alors un rôle déterminant.

Chacun d’entre nous connaît un jour dans sa vie un manque de confiance en soi. Le manque de confiance en soi s’exprime au travers d’une multiplicité de sentiments : timidité, manque d’assurance.

Lorsque ce sentiment se fait trop présent, il peut être utile d’entamer un travail thérapeutique. Date de publication : Février 2010 dans Psychologie Magazine.

 

N’oubliez pas : La confiance en soi, c’est contagieux !!!

Au plus vous avez confiance en vous, au plus votre enfant aura confiance en lui.

 

Un proverbe dit « Les parents tiennent la main de leurs enfants un moment et leur cœur pour toujours. »

 

Vos enfants ont besoin de vous pour bien grandir, bien se développer.

Quand vous soutenez un enfant, vous le considérez comme un être unique et merveilleux.

 

Vous vous demandez comment faire concrètement ?

J’ai le plaisir de partager quelques pistes…

  • Chaque jour, dites-lui qu’il est unique et merveilleux.

 

 

  • Dites-lui, dans un moment d’intimité, de sincérité et d’authenticité, avec beaucoup d’amour :
  • tu es beau/belle
  • tu es gentil/gentille
  • tu es intelligent/intelligente
  • tu es important/importante

 

 

  • Aidez-le à persévérer quand vous sentez qu’il/elle a envie de baisser les bras.

 

  • Dites-lui que vous croyez en lui/elle, que vous savez qu’il/elle va réussir.

 

  • Répondez à ses besoins, du mieux que vous le pouvez. Plus il/elle se sentira soutenu(e ), plus il/elle pourra surmonter et dépasser ses difficultés avec facilité.

 

  • Découvrez ce qu’il/elle souhaite vraiment en lui permettant de s’exprimer et de réaliser ses rêves (tout en sachant…qu’ils vont probablement être différents des vôtres…)

 

Je vous invite à jouer avec votre enfant. Le jeu lui permet de développer beaucoup d’habiletés, comme par exemple, l’expression libre, l’imagination, la créativité, l’écoute, le partage, le respect des règles, la communication avec les autres, apprendre à s’exprimer sans agressivité, apprendre à exprimer ses différents sentiments (ses peurs, ses joies…) et bien d’autres choses encore.

 

Exemple de jeu « Quand je serai grand… »

Pour cela, vous avez besoin de magazines, de ciseaux, de colle, d’une feuille A3 ou d’un grand carton.

Chaque joueur reçoit une pile de magazines et pendant 5 minutes, découpe les images qui lui « parlent ». Ensuite, il les assemble sur une grande feuille de papier de la façon qui lui convient et ensuite, il partage avec le groupe.

Sur ce même principe, d’autres thèmes peuvent être envisagés comme par exemple : Je rêve de…

 

 

 

P.S. Le soutenir ne veut pas dire tout faire à sa place !

Le soutenir ne veut pas dire mener les combats à sa place.

Il s’agit d’être à ses côtés. Ne vous découragez jamais, dans la vie, tout est possible et de jolies graines peuvent germer au moment où nous nous y attendons le moins…

 

Aujourd’hui, avec ma fille Marie, nous avons créé à 4 mains, la Happi-Thérapie.

Pendant des années, tous les soirs, au moment du souper, je demandais aux membres de ma famille : « Qu’est-ce qui a été positif dans ta journée ? Peux-tu partager trois choses que tu as aimées ? »

C’est vrai que parfois, ça les ennuyait ; j’ai tenu bon et j’ai bien fait ! Cela me réjouit de voir aujourd’hui ma fille, à sa façon, de transmettre la joie et la positivité autour d’elle.

Elle a créé un groupe facebook. Très régulièrement, elle y diffuse des citations positives, des vidéos drôles, des expériences… Et de là, nous avons décidé de poursuivre cette belle aventure ensemble.

Je suis fière d’elle et honorée de pouvoir partager ces doux moments avec elle et avec tous les participants !

 

La Happi-thérapie, un concept ludique et original créé par ma fille Marie et par moi-même !  Une alternative à la morosité.       

 

« Nous pensons trop et ne ressentons pas assez. Rien n’est permanent dans ce monde, même pas nos problèmes. Une journée sans rire est une journée perdue. » Charlie Chaplin    

 

Des activations diverses pour sourire et rire, se poser et oser, prendre soin de soi et buller dans la joie, s’amuser et booster son capital santé ! 

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-moi !

 

A bientôt,

Françoise ,

www.comment-aider-son-enfant.com

 Screen Shot 03-18-14 at 09.17 PM

 

 

 

 

 

 

P.S. Laissez-nous vos commentaires !